Ça va mal à l’OM

(Icon Sport) Par François Kulawik Suivre @https://twitter.com/fkulawik Publié le 17 janvier 2019 à 05h10 Mis à jour le 17 janvier 2019 à 05h57 La nouvelle contre-performance enregistrée par l’OM à Saint-Etienne (2-1) a laissé des traces, les joueurs olympiens accusant le coup à l’issue de la rencontre. Nouvelle désillusion pour l’Olympique de Marseille. Débarqués à Saint-Etienne avec les meilleures intentions du monde, les Phocéens sont finalement repartis de Geoffroy-Guichard avec une nouvelle défaite dans les valises (2-1), le scénario ajoutant à la déception. Après avoir ouvert le score durant le premier quart d’heure, l’OM a en effet cédé dans les ultimes instants de la rencontre sur une frappe venue d’ailleurs de Wahbi Khazri. Si Rudi Garcia s’est bien efforcé, à l’issue de la rencontre, de tenir un discours résolument optimiste, ses joueurs accusaient le coup. "Dans le vestiaire on était tous abattus, déçus, c'était silencieux", a d’ailleurs expliqué Florian Tha..

Mondial-2022 à 48 équipes: « Aucune décision ne sera prise sans l’accord du Qatar » (comité...

"Aucune décision ne sera prise sans l'accord du Qatar", le pays hôte, a affirmé mercredi Nasser Al-Khater, secrétaire général adjoint du comité d'organisation du Mondial-2022, alors que la Fifa étudie la possibilité d'élargir le nombre de participants...

Botola Maroc Télécom D1: quatre matchs à huis clos et 80.000 DHS d’amende pour...

La Commission de discipline de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) réunie, mardi, a sanctionné l’Olympic de Safi, suite aux actes de vandalisme ayant marqué son match face au Kawkab de Marrakech au Grand Stade de...

OL : Genesio l’a mauvaise contre l’arbitrage

En difficultés lors des deux derniers matches, avec deux matches nuls à la clé, à Montpellier (1-1) puis face à Reims (1-1), l’Olympique Lyonnais marque le pas. Mais plus que le niveau de jeu affiché par ses troupes, ce sont les erreurs d’arbitrage que Bruno Genesio a retenu de ces deux dernières rencontres. Ce dont il s’est expliqué, mardi, en conférence de presse, à la veille d’affronter Toulouse en match en retard. "Sur les deux derniers matchs, sans être parano ni faire le calimero, on a quand même plein de choses à dire. On est tous conscients de ne pas avoir réussi deux grands matchs, mais quand on analyse, on se rend compte qu’il y a eu des faits de jeu contraire qui auraient dû nous permettre de l’emporter les deux fois, a ainsi regretté l’entraîneur lyonnais. Reprenez mes conférences de presse avant l'utilisation de la VAR. On est en plein dedans, c'est toujours l'interprétation de l'homme finalement. Vendredi, on ne nous accorde pas un penalty parce que l..

PSG: Maxwell s’enflamme pour Tuchel

Thomas Tuchel continue de faire l’unanimité au PSG. L’entraîneur parisien a beau mettre la pression sur ses dirigeants afin qu’ils attirent enfin le milieu de terrain attendu depuis de longs mois, ceux-ci ne semblent pas lui en tenir rigueur. Tout du moins Maxwell. Interrogé sur la chaîne du club, le directeur sportif adjoint a en effet été pour le moins dithyrambique avec le technicien allemand. "Il est incroyable avec les joueurs. Il communique beaucoup avec eux. Il est très ouvert à la communication. Le groupe s’entraîne très dur. On peut ressentir une atmosphère très positive dans le groupe, a-t-il apprécié. Il y a beaucoup de confiance et de maturité. Le groupe est sur la bonne voie mais il reste encore six mois de compétitions qui vont être très intenses. Des matchs importants vont arriver. On doit continuer ainsi pour répondre aux objectifs du club."

OM: Mitroglou puni par Garcia

Kostas Mitroglou et Adil Rami ne seront pas du déplacement à Saint-Etienne, ce mercredi, en match en retard de la 17e journée de Ligue 1. Et si le champion du monde français se ressent d’une douleur au genou, l’attaquant grec n’est pas blessé. A en croire RMC Sport, l’ancien joueur du Benfica aurait simplement été écarté par Rudi Garcia en raison d’une forme physique précaire et de son manque d’implication à l’entraînement, ce qui n’est pas sans agacer l’entraîneur marseillais.

Monfils ne verra pas Federer

Gaël Monfils. (Reuters) Par Michael Balcaen Suivre @micab016 Publié le 16 janvier 2019 à 08h38 Mis à jour le 16 janvier 2019 à 08h44 Les fulgurances n’ont pas suffi. Gaël Monfils a clairement manqué de constance pour venir à bout d’un Taylor Fritz mobile et accrocheur ce mercredi à l’Open d’Australie. Une défaite en 4 manches et 3 jeux décisifs qui le prive d’un duel contre Federer. Les opportunités manquées… Gaël Monfils a sans doute besoin de retrouver du rythme pour atteindre son meilleur niveau. Efficace au service (22 aces), capable de fulgurances, notamment en coup droit, le Français a évolué un ton en dessous dans certains secteurs de son jeu et manqué trop d’opportunités (1/13 dans les balles de break). Cela a suffi pour que le talentueux américain prenne les devants lors de la première manche remportée 6-3 puis en fin de match. Entre-temps, la Monf’ avait montré qu’il ne lâcherait rien dans le 2e set. Mené 2-0 puis 4-2, il a recollé à 4-4 avant de s’offrir un pr..

Ouverture à Marrakech de la 2è réunion de la 3è édition des Sommets Exécutifs...

Les travaux de la deuxième réunion de la troisième édition des Sommets Exécutifs du Football de la FIFA ont été ouverts mardi à Marrakech. Les travaux de cette réunion de trois jours, la deuxième...

Serena Williams retrouvera Bouchard sur sa route

Serena Williams, seulement tête de série numéro 16 puisqu'elle n'a pas beaucoup joué en 2018 suite à son accouchement, est bien de retour. L'Américaine, finaliste à Wimbledon et à l'US Open 2018, a débuté l'Open d'Australie par un succès aisé contre l'Allemande Maria 6-0, 6-2 en 49 minutes. L'Américaine, sextuple vainqueur à Melbourne, retrouvera sur sa route Eugenie Bouchard pour l'affiche du deuxième tour dans le tableau féminin. La Canadienne a disposé de la Chinoise Peng en deux sets et 59 minutes 6-2, 6-1. Playing solo this time pic.twitter.com/hKa4pmTNSM — Serena Williams (@serenawilliams) 15 janvier 2019

Pouille retrouve le sourire

Lucas Pouille a enfin remporté un match cette saison. Le Français, plutôt malheureux jusque-là, a rendu une copie très propre ce mardi au premier tour de l'Open d'Australie pour écarter le Kazakh Mikhail Kukushkin en trois sets 6-1, 7-5, 6-4 et 1h45'. Tête de série numéro 28, celui qui est désormais entraîné par Amélie Mauresmo, pourrait rencontre un autre Tricolore au deuxième tour puisqu'il affrontera le vainqueur de Sakharov (français issu des qualifications)-Marterer.