A vélo, le Globe-trotter marocain Abderazzak Badaoui a entamé le périple de la « Paix », du 18 septembre dernier d’Auxerre en France, pour atterrir au Qatar qui accueillera la Coupe du monde 2022 du 20 novembre au 18 décembre.

Agé de 54 ans et originaire de la région de Bezou, cet amoureux de défis et d’aventures, dont les derniers remontent à l’année dernière, lorsqu’il s’est lancé de la Tour Eiffel vers le Burj Khalifa et qui a choisi pour son voyage « Le défi de la paix », a confirmé que son expérience s’est déroulée dans la paix, malgré les aléas de la nature.

M. Badaoui a fait savoir dans une déclaration à la MAP qu’il s’est appuyé sur le GPS pour déterminer l’itinéraire et l’heure du voyage, ajoutant qu’il s’abstient de trop manger pour que le vélo soit plus léger et que le trajet soit plus facile.

L’idée de s’installer en France est née après qu’il y avait voyagé dans le cadre d’une compétition d’athlétisme, dans laquelle il s’était classé premier, si bien qu’il pouvait à cette époque signer un contrat avec l’équipe d’athlétisme d’Auxerre, qui lui a ouvert la voie pour obtenir la nationalité française, puis accéder à la fonction publique notamment dans le secteur de la santé.

En ce qui concerne la manière dont il organise ses affaires professionnelles au moment où il entame son voyage, qui dans bien des cas dure deux mois ou plus, il dit que l’administration le traite généreusement afin de lui permettre d’obtenir une autorisation exceptionnelle et payante pour pouvoir voyager en toute confiance et répondre à un besoin dans lequel il trouve le plaisir de l’âme et du corps, tout en lui permettant de découvrir de nouveaux mondes et de tisser des relations humaines.

Père d’une fille et marié à une femme qui aime beaucoup le sport, M. Badaoui trouve dans sa petite famille la compréhension nécessaire, puisqu’il confirme que son épouse le soutient car elle est certaine qu’il a accumulé assez d’expériences pour faire le voyage et retourner en toute sécurité à sa famille et à ses proches, exprimant son espoir de profiter de la Coupe du monde avec la participation distinguée des Lions l’Atlas et aussi de la France.

Les aventures de Abderazzak Badaoui, qui a également joué au football dans les quartiers de Bezou et de la région sont aussi l’occasion de promouvoir le Maroc, lui qui confirme que malgré son installation en France, il reste lié à ses racines, ajoutant qu’à chaque station il profite de l’occasion pour véhiculer une image civilisée sur son pays le Maroc.

S’agissant de ses plus belles aventures, il a rappelé le parcours Tanger-Laâyoune en 2021, lorsqu’il a quitté la Cité du Détroit le 10 octobre pour arriver le 6 novembre à Laâyoune pour célébrer la Glorieuse Marche Verte.

Quant à ses futurs projets, Abderazzak Badaoui indique qu’il prévoit une traversée en Australie de Sydney à Perth sur une distance d’environ 3 800 km, avant de se lancer dans une nouvelle aventure africaine.

 

 

Source: MAP