« Il n’y a pas beaucoup de temps » d’ici à l’US Open: Novak Djokovic s’est montré très incertain quant à sa participation au Grand Chelem américain, lundi à Belgrade où des milliers de personnes lui ont réservé un accueil triomphal au lendemain de son 7e titre à Wimbledon.

« En ce moment je ne peux pas aller aux Etats-Unis(…), j’espère des nouvelles positives (…) mais il n’y a pas beaucoup de temps (jusqu’à l’US Open), je ne sais pas, l’espoir est ce qui meurt en dernier », a-t-il déclaré au micro de la télévision nationale (RTS).

Le Serbe risque de ne pas pouvoir disputer l’US Open, qui débute le 29 août car il refuse de se vacciner contre le Covid-19.

« J’aimerais disputer l’US Open (…) mais si cela ne se produit pas, ce n’est pas la fin du monde, ni le premier Grand Chelem auquel je serai contraint de renoncer » a-t-il expliqué, avant d’ajouter que sa priorité était « de rester en bonne santé physique et mentale car alors je pourrai jouer encore longtemps et d’autres occasions se présenteront certainement ».

Sachant qu’il risque fort de ne pas non plus pouvoir se rendre en Australie pour la première levée du Grand Chelem à Melbourne, début 2023, Djokovic a néanmoins dit espérer que d’ici là, « les choses pourront prendre un tournant positif », ce qui lui permettrait de pouvoir disputer l’Open d’Australie.

Auparavant, s’adressant aux milliers de personnes venues pour l’acclamer, en scandant « Nole, Nole » (diminutif de son nom, NDLR), beaucoup brandissant des drapeaux serbes, Djokovic a promis de nouveaux trophées. « Bien sûr, il y aura de nouvelles occasions de célébrer », a-t-il lancé à la foule.

« On m’a demandé, en évoquant mes records, quel était mon numéro favori et j’ai cité une de mes idoles qui n’est plus avec nous, Kobe Bryant (décédé en 2020 dans un accident d’hélicoptère, NDLR), qui m’a dit: ‘mon titre favori est le suivant' », a ajouté Djokovic.

Avec sa victoire sur le gazon londonien, le Serbe de 35 ans récolte son 21e titre Grand Chelem, et se rapproche à une longueur du record de Rafael Nadal, dépassant désormais d’un titre son autre grand rival, Roger Federer.

Source:MAP