Le président de la Confédération Africaine de Football, Patrice Motsepe a brisé le silence concernant la polémique suscitée par le mécontentement du club d’Al Ahly qui a perdu la finale de la Ligue des Champions 2022 devant le Wydad.

Dans une déclaration aux médias de son pays, le patron du football africain a promis un retour à l’ancienne formule d’une finale à deux matchs. Il a déclaré qu’une finale a deux matchs est plus équitable. 

Concernant la polémique alimentée par les détracteurs du Maroc sur un prétendu privilège du Royaume au sein de CAF au sujet de l’organisation de plusieurs compétitions, Patrice Motsepe a été clair: » De nombreux pays souhaitent concourir pour l’organisation d’événements CAF, mais vous ne pouvez pas concourir sans le soutien du gouvernement », a-t-il déclaré.

« Le Maroc, plus que tout autre pays d’Afrique, alloue et donne de l’argent pour le développement du football sur le continent. Et c’est un fait, » a-t-il conclu