La CAF entame la professionnalisation de l’arbitrage

372

Par Kamal Mountassir

 Déjà annoncé par Gianni Infantino à Rabat lors du séminaire historique sur le développement des compétitions et des infrastructures du football africain, le projet de professionnalisation de l’arbitrage commence à prendre forme.

 La Confédération Africaine de Football vient de dévoiler une liste de 20 arbitres dont deux femmes qui seront recrutés par l’instance africaine en tant que referees professionnels.

 Le projet consiste à ce que les arbitres choisis bénéficient d’une formation spéciale afin de créer une catégorie d’arbitres professionnels avec des compétences pour se hisser au niveau international.

 « Ils auront des allocations mensuelles et nous affecterons deux instructeurs dans chacune des six zones de la CAF pour les encadrer physiquement et techniquement. Nous leur fournirons du matériel, ils seront suivis et auront des sessions sur Zoom avec des évaluations mensuelles », explique Eddy Maillet, directeur de l’arbitrage de la CAF.

 Ce projet pilote sera élargi à d’autres groupes d’arbitres pour être généralisé sur tout le continent dans les années à venir. Par le biais de ce projet, la CAF cherche à qualifier les arbitres africains non seulement pour le développement du football dans le continent mais également pour une meilleure représentation au niveau de la Coupe du Monde.

 Il faut préciser enfin que le Maroc sera représenté dans ce projet pilote sur le continent par l’arbitre Redouane Jiyed. Pour rappel, le seul arbitre africain à avoir officier une finale au Mondial fut le défunt Said Belqola. Ce fut lors de la Coupe du Monde en 1998 en France.