Les cinq clubs marocains engagés dans les deux compétitions de la CAF, à savoir le Wydad de Casablanca en Ligue des Champions, le Raja de Casablanca ( tenant du titre) , le Hassania d’Agadir, la Renaissance sportive de Berkane et l’Ittihad  de Tanger en Coupe de la CAF , entreront en lice ce weekend.

Le Wydad de Casablanca défiera le mythique club ivoirien ASEC Mimosa au stade  du Complexe Prince Moulay Abdellah à Rabat , vendredi 11 janvier (20h00), en match comptant pour la première journée de la phase de poules (Groupe A) de la Ligue des champions.

L’arbitre Sénégalais Maguette Ndiaye dirigera ce match entre le leader du championnat national, revigoré après sa victoire face au Raja (1-0) , dans le match derby disputé dimanche dernier au grand stade de Marrakech, et les jaunes et noirs ivoiriens .

Une rencontre  qui s’annonce difficile face à un adversaire bien connu du  WAC.

Les protégés du coach tunisien, Faouzi Benzarti, sont confiants et conscients de la tâche qui les attend. Ils entendent bien entamer la nouvelle année et aller le plus loin possible dans cette compétition qu’ils ont remportée en 1992 et  2017.

Pour cette expédition, l’entraîneur du club ivoirien, Amani Yao, l’objectif de son équipe  pour cette étape est clair «  il s’agit de revenir avec, au moins, un point du Complexe prince Moulay Abdallah de Rabat »  ajoutant que « Quand on arrive à ce stade de la compétition, on ne doit pas choisir ses adversaires. Nous n’avons peur de personne ».

A signaler que les Ivoiriens savent voyager et aimeraient bien poursuivre sur leur lancée de deux matches sans défaite à l’extérieur, respectivement face aux Gabonais de Mangasport et au Stade Malien de Bamako.

L’ASEC et le Wydad se sont confrontés en 2016, en quart de finale de la LDC.

Les Rouges ont pris le dessus sur les Ivoiriens d’Abidjan en s’imposant à l’aller (1-0) et au retour (2-1). Une supériorité qui pourrait placer le WAC dans une position de favori.

L’autre match du groupe A opposera Lobi Stars (Nigeria) et  Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud).

Le groupe « A » parait le plus équilibré et le plus dense. Certes, le Wydad de Casablanca, champion d’Afrique 2017, et Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud), champion d’Afrique 2016 partent dans le statut de favoris. Toutefois, ASEC Mimosas (26 fois champion de côte d’ivoire et vainqueur de LDC en 1998 ) et Lobi Stars FC, qui a écarté au tour précédent les Kenyans de Gor Mahia (1-3, 2-0) ne joueront certainement pas les faire-valoir.

Pour ce qui est du tour de cadrage de la Coupe de la CAF ,le tirage au sort des 16èmes de finale bis a placé le Raja de Casablanca ( tenant du titre) face à African Stars (Namibie) , un club qui n’a pas encore  de carte de visite sur la scène footballistique africaine.

Le Raja disputera son match aller le 12 janvier (16H) au Nojoma stadium à Windhoek contre le champion de la Namibie. Un match qui parait sur le papier à la portée des aigles verts qui auront l’avantage de disputer le match retour au Maroc.        

Si le tirage s’est révélé clément pour le Raja le sort l’a été moins pour l’Ittihad de Tanger, reversé en coupe de la CAF, qui devra se confronter à un adversaire de taille, le célèbre club égyptien le Zamalek , grand habitué des joutes et qui compte à son palmarès cinq coupes de ligues de champion.

Le champion du Maroc en 2018 aspire à obtenir un résultat positif   à domicile dimanche prochain avant le match retour au Caire qui sera très difficile pour les Tangérois.

A rappeler que l’attaquant international marocain Khalid Boutaïb a  renforcé les rangs du club  cairote qui « cherche toujours à remporter les titres », en signant lundi un contrat de trois ans et demi pour un montant de 1,5 million d’Euros.

Le Hassania d’Agadir en découdra avec Jimma Aba Jifar de l’Éthiopie, une équipe méconnue pour les Soussis.

Le match aller aura lieu dimanche prochain à Adis Ababa Stadium et sera dirigé par l’arbitre malien Boubou Traoré.

Le défi des hommes de Miguel Angel Gamondi sera de pouvoir s’adapter à l’altitude .

Pour le quatrième représentant du Maroc en compétition de la CAF, le sort n’a pas souri au club de l’Oriental , la Renaissance Sportive de Berkane, qui sera opposé à la redoutable équipe de l’ASC Jaraaf du Sénégal qui a failli éliminer le Wydad en Ligue des champions.

Les vainqueurs des doubles confrontations rejoindront l’Etoile Sportive du Sahel pour la phase de poule.