Des Spurs renversants !

Battus l’avant-veille par les Hornets après avoir déjà perdu durant le week-end chez le Thunder, les Spurs ont profité de leur déplacement chez les Mavericks pour renouer avec la victoire. San Antonio a pourtant longtemps cru en être quitte pour une troisième défaite de rang mais après avoir compté jusqu’à 19 points de débours dès le premier quart (23-4), les troupes de Gregg Popovich l’ont finalement emporté 105-101. Une victoire des Spurs acquise en grande partie grâce à la verve des habituelles doublures car si LaMarcus Aldridge a dû se contenter de 8 points à 4 sur 11, DeMar DeRozan faisant à peine mieux avec 14 points, Marc Belinelli et Patty Mills sont sortis du banc pour inscrire 17 et 13 points, Davis Bertans inscrivant le tir primé de la victoire en fin de match. Côté Mavs, Luka Doncic a bien terminé meilleur marqueur de la rencontre avec 25 points, 8 passes et 8 rebonds, mais ses efforts sont restés vains.

Le PSG fait (encore) mal au Barça

(Icon Sport) Par François Kulawik Suivre @https://twitter.com/fkulawik Publié le 17 janvier 2019 à 05h58 Mis à jour le 17 janvier 2019 à 06h00 L'arrivée attendue de Frenkie de Jong, l’été prochain, au PSG est un nouveau coup dur pour le Barça. Les Blaugrana auraient d’ailleurs du mal à digérer ce revirement. Voilà qui ne devrait pas réchauffer les relations entre le PSG et le FC Barcelone, pour le moins glaciales depuis le transfert de Neymar à l'été 2017. Alors que les dirigeants blaugrana pensaient avoir convaincu Frenkie de Jong de rejoindre le Barça lors du prochain mercato estival, le jeune milieu de terrain de l’Ajax d’Amsterdam aurait finalement décidé de s’engager avec le club de la capitale. Et cette fois, même la presse catalane s’est faite une raison. Après avoir affirmé plusieurs semaines durant que l’international néerlandais avait donné son accord aux champions d’Espagne, et ce malgré des informations venues des Pays-Bas assurant que Frenkie de Jon..

OM, une série noire inquiétante

(Icon Sport) Par François Kulawik Suivre @https://twitter.com/fkulawik Publié le 17 janvier 2019 à 05h43 Mis à jour le 17 janvier 2019 à 05h59 Battu à Saint-Etienne (2-1), l’Olympique de Marseille affiche des statistiques pour le moins inquiétantes. La série noire se poursuit pour l’Olympique de Marseille. Reparti bredouille de Saint-Etienne (1-2), mercredi, en match en retard de la 17e journée, l’OM a en effet enchaîné dans le Forez un neuvième match sans victoire. Pour retrouver trace d’une victoire des hommes de Rudi Garcia, il faut remonter au 25 novembre et à un succès 3-1 à Amiens. Depuis, les Phocéens comptent quatre matches nuls et cinq défaites toutes compétitions confondues. Au 21e siècle, il n’y a qu’au printemps 2012 que Marseille a fait pire avec un enchaînement de 12 matches sans le moindre succès. Autre chiffre pour le moins inquiétant pour l’Olympique de Marseille, les 28 points affichés en Ligue 1 à mi-parcours. Depuis dix ans, seul l’OM de Michel, en 2015..

Ça va mal à l’OM

(Icon Sport) Par François Kulawik Suivre @https://twitter.com/fkulawik Publié le 17 janvier 2019 à 05h10 Mis à jour le 17 janvier 2019 à 05h57 La nouvelle contre-performance enregistrée par l’OM à Saint-Etienne (2-1) a laissé des traces, les joueurs olympiens accusant le coup à l’issue de la rencontre. Nouvelle désillusion pour l’Olympique de Marseille. Débarqués à Saint-Etienne avec les meilleures intentions du monde, les Phocéens sont finalement repartis de Geoffroy-Guichard avec une nouvelle défaite dans les valises (2-1), le scénario ajoutant à la déception. Après avoir ouvert le score durant le premier quart d’heure, l’OM a en effet cédé dans les ultimes instants de la rencontre sur une frappe venue d’ailleurs de Wahbi Khazri. Si Rudi Garcia s’est bien efforcé, à l’issue de la rencontre, de tenir un discours résolument optimiste, ses joueurs accusaient le coup. "Dans le vestiaire on était tous abattus, déçus, c'était silencieux", a d’ailleurs expliqué Florian Tha..

Mondial-2022 à 48 équipes: « Aucune décision ne sera prise sans l’accord du Qatar » (comité...

"Aucune décision ne sera prise sans l'accord du Qatar", le pays hôte, a affirmé mercredi Nasser Al-Khater, secrétaire général adjoint du comité d'organisation du Mondial-2022, alors que la Fifa étudie la possibilité d'élargir le nombre de participants...

Botola Maroc Télécom D1: quatre matchs à huis clos et 80.000 DHS d’amende pour...

La Commission de discipline de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) réunie, mardi, a sanctionné l’Olympic de Safi, suite aux actes de vandalisme ayant marqué son match face au Kawkab de Marrakech au Grand Stade de...

OL : Genesio l’a mauvaise contre l’arbitrage

En difficultés lors des deux derniers matches, avec deux matches nuls à la clé, à Montpellier (1-1) puis face à Reims (1-1), l’Olympique Lyonnais marque le pas. Mais plus que le niveau de jeu affiché par ses troupes, ce sont les erreurs d’arbitrage que Bruno Genesio a retenu de ces deux dernières rencontres. Ce dont il s’est expliqué, mardi, en conférence de presse, à la veille d’affronter Toulouse en match en retard. "Sur les deux derniers matchs, sans être parano ni faire le calimero, on a quand même plein de choses à dire. On est tous conscients de ne pas avoir réussi deux grands matchs, mais quand on analyse, on se rend compte qu’il y a eu des faits de jeu contraire qui auraient dû nous permettre de l’emporter les deux fois, a ainsi regretté l’entraîneur lyonnais. Reprenez mes conférences de presse avant l'utilisation de la VAR. On est en plein dedans, c'est toujours l'interprétation de l'homme finalement. Vendredi, on ne nous accorde pas un penalty parce que l..

PSG: Maxwell s’enflamme pour Tuchel

Thomas Tuchel continue de faire l’unanimité au PSG. L’entraîneur parisien a beau mettre la pression sur ses dirigeants afin qu’ils attirent enfin le milieu de terrain attendu depuis de longs mois, ceux-ci ne semblent pas lui en tenir rigueur. Tout du moins Maxwell. Interrogé sur la chaîne du club, le directeur sportif adjoint a en effet été pour le moins dithyrambique avec le technicien allemand. "Il est incroyable avec les joueurs. Il communique beaucoup avec eux. Il est très ouvert à la communication. Le groupe s’entraîne très dur. On peut ressentir une atmosphère très positive dans le groupe, a-t-il apprécié. Il y a beaucoup de confiance et de maturité. Le groupe est sur la bonne voie mais il reste encore six mois de compétitions qui vont être très intenses. Des matchs importants vont arriver. On doit continuer ainsi pour répondre aux objectifs du club."

OM: Mitroglou puni par Garcia

Kostas Mitroglou et Adil Rami ne seront pas du déplacement à Saint-Etienne, ce mercredi, en match en retard de la 17e journée de Ligue 1. Et si le champion du monde français se ressent d’une douleur au genou, l’attaquant grec n’est pas blessé. A en croire RMC Sport, l’ancien joueur du Benfica aurait simplement été écarté par Rudi Garcia en raison d’une forme physique précaire et de son manque d’implication à l’entraînement, ce qui n’est pas sans agacer l’entraîneur marseillais.

Monfils ne verra pas Federer

Gaël Monfils. (Reuters) Par Michael Balcaen Suivre @micab016 Publié le 16 janvier 2019 à 08h38 Mis à jour le 16 janvier 2019 à 08h44 Les fulgurances n’ont pas suffi. Gaël Monfils a clairement manqué de constance pour venir à bout d’un Taylor Fritz mobile et accrocheur ce mercredi à l’Open d’Australie. Une défaite en 4 manches et 3 jeux décisifs qui le prive d’un duel contre Federer. Les opportunités manquées… Gaël Monfils a sans doute besoin de retrouver du rythme pour atteindre son meilleur niveau. Efficace au service (22 aces), capable de fulgurances, notamment en coup droit, le Français a évolué un ton en dessous dans certains secteurs de son jeu et manqué trop d’opportunités (1/13 dans les balles de break). Cela a suffi pour que le talentueux américain prenne les devants lors de la première manche remportée 6-3 puis en fin de match. Entre-temps, la Monf’ avait montré qu’il ne lâcherait rien dans le 2e set. Mené 2-0 puis 4-2, il a recollé à 4-4 avant de s’offrir un pr..