mercredi, décembre 1, 2021

A la Une !

Featured posts

OM: Mitroglou puni par Garcia

Kostas Mitroglou et Adil Rami ne seront pas du déplacement à Saint-Etienne, ce mercredi, en match en retard de la 17e journée de Ligue 1. Et si le champion du monde français se ressent d’une douleur au genou, l’attaquant grec n’est pas blessé. A en croire RMC Sport, l’ancien joueur du Benfica aurait simplement été écarté par Rudi Garcia en raison d’une forme physique précaire et de son manque d’implication à l’entraînement, ce qui n’est pas sans agacer l’entraîneur marseillais.

Monfils ne verra pas Federer

Gaël Monfils. (Reuters) Par Michael Balcaen Suivre @micab016 Publié le 16 janvier 2019 à 08h38 Mis à jour le 16 janvier 2019 à 08h44 Les fulgurances n’ont pas suffi. Gaël Monfils a clairement manqué de constance pour venir à bout d’un Taylor Fritz mobile et accrocheur ce mercredi à l’Open d’Australie. Une défaite en 4 manches et 3 jeux décisifs qui le prive d’un duel contre Federer. Les opportunités manquées… Gaël Monfils a sans doute besoin de retrouver du rythme pour atteindre son meilleur niveau. Efficace au service (22 aces), capable de fulgurances, notamment en coup droit, le Français a évolué un ton en dessous dans certains secteurs de son jeu et manqué trop d’opportunités (1/13 dans les balles de break). Cela a suffi pour que le talentueux américain prenne les devants lors de la première manche remportée 6-3 puis en fin de match. Entre-temps, la Monf’ avait montré qu’il ne lâcherait rien dans le 2e set. Mené 2-0 puis 4-2, il a recollé à 4-4 avant de s’offrir un pr..

Ouverture à Marrakech de la 2è réunion de la 3è édition des Sommets Exécutifs...

Les travaux de la deuxième réunion de la troisième édition des Sommets Exécutifs du Football de la FIFA ont été ouverts mardi à Marrakech. Les travaux de cette réunion de trois jours, la deuxième...

Serena Williams retrouvera Bouchard sur sa route

Serena Williams, seulement tête de série numéro 16 puisqu'elle n'a pas beaucoup joué en 2018 suite à son accouchement, est bien de retour. L'Américaine, finaliste à Wimbledon et à l'US Open 2018, a débuté l'Open d'Australie par un succès aisé contre l'Allemande Maria 6-0, 6-2 en 49 minutes. L'Américaine, sextuple vainqueur à Melbourne, retrouvera sur sa route Eugenie Bouchard pour l'affiche du deuxième tour dans le tableau féminin. La Canadienne a disposé de la Chinoise Peng en deux sets et 59 minutes 6-2, 6-1. Playing solo this time pic.twitter.com/hKa4pmTNSM — Serena Williams (@serenawilliams) 15 janvier 2019

Pouille retrouve le sourire

Lucas Pouille a enfin remporté un match cette saison. Le Français, plutôt malheureux jusque-là, a rendu une copie très propre ce mardi au premier tour de l'Open d'Australie pour écarter le Kazakh Mikhail Kukushkin en trois sets 6-1, 7-5, 6-4 et 1h45'. Tête de série numéro 28, celui qui est désormais entraîné par Amélie Mauresmo, pourrait rencontre un autre Tricolore au deuxième tour puisqu'il affrontera le vainqueur de Sakharov (français issu des qualifications)-Marterer.

Les Kings se paient les Blazers

Sacramento enchaîne. Opposés aux Blazers, les Kings ont en effet aligné une troisième victoire de rang, l’emportant 115-107 après avoir fait la différence dès le deuxième quart. De quoi leur permettre de se rapprocher du Top 8 de la Conférence ouest avec désormais 23 victoires pour 21 défaites, à un succès du Jazz, huitième. Damian Lillard a pourtant inscrit 35 points en faveur des Blazers, mais à 11 sur 27 aux tirs, et CJ McCollum a vécu une soirée difficile, conclue avec 6 points à 2 sur 14 aux tirs. Surtout, les Kings ont pu compter sur six joueurs à plus de dix points, parmi lesquels Buddy Hield, auteur de 19 points à 7 sur 10, et Bogdan Bogdanovic, pas en reste avec 18 points à 8 sur 10 en sortie de banc.

L’énorme carton de Harden

James Harden a encore frappé. Irrésistible depuis un mois mais auteur, la veille, d’un terrible 1 sur 17 à trois points à Orlando, le meilleur marqueur de la Ligue a repris ses bonnes habitudes et affolé les compteurs face aux Grizzlies, terminant la soirée avec 57 points - record de la saison à la clé - à 17 sur 33 aux tirs dont 6 sur 15 à trois points et 9 rebonds. De quoi permettre à Houston, après une mise en route difficile de l’emporter 112-94 malgré les nombreuses absences (Paul, Capela, Gordon). En l’absence des habituels soutiens de James Harden, ce sont Gerald Green et Danuel House Jr qui l’ont épaulé avec 14 et 15 points. Côté Grizzlies, Mike Conley et Garrett Temple ont plafonné à 14 points, Joakim Noah devant se contenter de 11 minutes de jeu pour 2 points à 1 sur 3, 7 rebonds et 4 passes.

Le grand soir de Parker

(Reuters) Par François Kulawik Suivre @https://twitter.com/fkulawik Publié le 15 janvier 2019 à 07h33 Mis à jour le 15 janvier 2019 à 07h49 Une victoire de prestige (108-93) et l’ovation du public de l’AT&T Center: Tony Parker a réussi son grand retour à San Antonio. Même s’il n’a pas brillé. Une fois n’est pas coutume, les supporters des Spurs n’avaient que faire de cette défaite concédée à domicile. Cette fois, l’essentiel était ailleurs et les spectateurs de l’AT&T Center entendaient en premier lieu témoigner de leur amour pour Tony Parker, de passage à San Antonio pour la première fois depuis son départ pour Charlotte l’été dernier. Aussi, malgré la défaite et l’absence de suspense, les fans texans sont restés jusqu’au bout, attendant le retour de TP sur le parquet pour les ultimes secondes pour l’ovationner une dernière fois. La soirée avait commencé par une vidéo hommage de deux minutes, retraçant les nombreux faits de gloire de Tony Parker avec les Spurs. Une vidéo ..

Moto: Brabec repasse en tête

Le classement motos de ce Dakar 2019 n'en finit plus d'évoluer. Dépossédé la veille de son fauteuil de leader par le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna), l’Américain Ricky Brabec (Honda) a repris les commandes lundi en terminant troisième de la septième étape, derrière le Britannique Sam Sunderland (KTM) et un autre Chilien, Jose Ignacio Cornejo Florimo (Honda). Brabec devance au général l’Australien de KTM Toby Price (6'55) et le Français Adrien van Beveren (7'47), sur Yamaha.

Auto: Peterhansel s’impose, Loeb distancé

Deuxième lundi au départ de la septième étape du Dakar autour de San Juan de Marcona, Sébastien Loeb (Peugeot), vainqueur pour la troisième fois la veille, a perdu gros. Victime d’un problème électrique au début du parcours, l’Alsacien a perdu au final plus de 28 minutes sur le vainqueur du jour, Stéphane Peterhansel (Mini), qui devance les Espagnols Nani Roma (4'33) et Carlos Sainz (9'28), également sur Mini. Au général, Peterhansel s’empare de la deuxième place, à 29'16 du leader, Nasser al-Attiyah (Toyota). Roma (37'59) est troisième, devant Loeb (54'12).