Pitso Mosimane a vigoureusement condamné la FIFA et les médias sportifs au sujet de l’octroi des distinctions et d’évaluation des techniciens et joueurs africains. Coach du club égyptien d’Al Ahly, le sud-africain estime que les entraineurs et les cadres sportifs africains ne sont pas estimés à leur juste valeur par les instances footballistiques et par certains médias européens spécialisés dans l’élaboration des Prix aux meilleurs joueurs et aux entraineurs les plus performants.

 Par la même occasion, il lancé un appel à ces structures d’appréciation de donner aux techniciens africains la place qui leur sied selon leur mérite et l’excellence de leur travail au même pied que les autres techniciens d’Europe.

 Le mentor d’Al Ahly s’est confié dans une long interview au média sud-africain  « The South African » après avoir remporté pour la deuxième fois consécutive la Ligue des Champions d’Afrique avec Al Ahly.  

 Mosimane a dénoncé la FIFA et France Football (la publication en charge des célèbres Ballon d’Or) pour ne pas l’avoir reconnu, ainsi que ses compatriotes africains qui excellent dans le football.

 « Aux trophées de la Fifa dans les catégories Ballon d’Or et Entraîneur de l’année, nous ne figurons pas, seuls les Européens sont représentés. J’ai remporté huit trophées mais personne ne s’en soucie car je ne suis pas l’entraîneur de Liverpool mais l’histoire retiendra mes exploits, »a commenté Pitso Mosimane. Et d’ajouter « L’Afrique doit se faire confiance. »