Gants et mesures de préventions n’y ont rien fait : l’épidémie de nouveau coronavirus se propage en Californie, obligeant ses organisateurs à annuler le tournoi de tennis d’Indian Wells, un des plus importants des circuits ATP et WTA après ceux du Grand Chelem.

 L’annonce, redoutée par les fans de la balle jaune, a été faite dimanche en fin de journée à la veille des premiers matches de qualification pour les tableaux principaux.

 Les stars, du numéro 1 mondial serbe Novak Djokovic à l’Américaine Serena Williams en passant par l’Espagnol Rafael Nadal et la N.1 mondiale australienne Ashleigh Barty, étaient pour certaines déjà arrivées en Californie, afin d’y préparer ce rendez-vous très attendu chaque année.

 « Nous sommes ici en train de décider ce que nous allons faire. Trop triste de voir ce qui se passe à travers le monde à cause de cette situation. J’espère que des solutions seront apportées bientôt. Restez tous en bonne santé et en sécurité », a tweeté Nadal.

 « Je suis sous le choc », a écrit le Canadien Denis Shapovalov sur le même réseau social.

 Pour eux désormais, le regard se tourne vers la Floride et le tournoi de Miami (qui appartient aussi aux catégories « Masters 1000 » et « Premier Mandatory », les mieux dotées après les tournois du Grand Chelem), programmé dans deux semaines, mais plus que jamais menacé par l’épidémie de « Covid-19 » qui sévit aux Etats-Unis comme dans une centaine d’autres pays et territoires.

 Dans le monde, 109.032 cas d’infection sont recensés, causant la mort de 3.792 personnes, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 17H00 GMT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here