Une délégation de la Fondation Mohammed VI des Champions Sportifs , conduite par le président de la Fondation, Moncef Belkhayat, et composée des membres fondateurs, Kamal Lahlou, Nawal El Moutawakel, et Aziz Bouderbala, a été reçue mardi au siège du CIO à Lausanne par Thomas Bach.

Le président du Comité International Olympique (CIO), s’est dit fier du partenariat unissant ledit Comité avec la Fondation Mohammed VI des Champions Sportifs, tout en louant l’expérience et le travail accompli par la Fondation et plaidant pour le renforcement de la coopération et des échanges entre les deux partenaires.

« Un grand merci pour votre soutien et appui si importants en faveur des athlètes et des sportifs. Toutes mes félicitations pour votre succès concernant la promotion des valeurs olympiques », a souligné M. Bach lors de cette réunion la délégation marocaine .

Cette réunion a été l’occasion pour les membres de la délégation marocaine de présenter au président du CIO l’ensemble du plan d’action de la fondation, le bilan de ses réalisations au service des champions sportifs et son travail quotidien.

M. Bach, qui a suivi avec grand intérêt les explications fournies, s’est réjoui des efforts déployés par la Fondation, tout en l’encourageant à continuer dans le même sens.

Le président du CIO qui a plaidé pour la mise en place d’un travail de coopération entre la Fondation et le Comité, a chargé le président de la commission solidarité au sein du CIO James Makleod « de se pencher sur la mise en place des ponts de coopération entre les deux partenaires ».

« L’objectif est de mettre en place un partage d’expériences: d’un côté, le Comité a quelques expériences qu’on pourrait appliquer au sein de la Fondation, notamment une convention mondiale avec la société d’intérim Addeco pour aider les champions à trouver du travail », a expliqué Moncef  Belkhayat.

La Fondation a, de son côté, « proposé de mettre en oeuvre son modèle de succès en terme de gouvernance, de structuration juridique et business-model, pour que le Comité puisse tester cette idée dans certains pays avant d’en faire un projet au niveau mondial », a-t-il ajouté  dans une déclaration à l’Agence MAP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here