La Confédération Africaine vient de gagner son litige dans l’affaire qui l’oppose à la firme Lagardère Sports qui s’occupait de la commercialisation des droits médias et marketing des compétitions de la confédération africaine de Football. Un contrat qui court jusqu’en 2028 avec une valeur d’un milliard de dollars. Ledit contrat a été résilié de la part de la CAF au mois de novembre et l’affaire fut porté devant la Chambre de Commerce Internationale (ICC).

Selon un communiqué de la CAF, l’arbitrage de la chambre de Commerce Internationale a conclu que la résiliation de la part de l’Instance Africaine était légale et a par conséquent rejeté toutes les demandes de la firme Française dédiée à la commercialisation des droits médias et au marketing dans le domaine du sport et du divertissement.

Suite à ce verdict, Lagardère Sports doit supporter les frais administratifs de la procédure d’arbitrage et à contribuer pour plus de 60 000 euros aux frais de justice de la CAF. Une résiliation qui rapportera gros à la Confédération Africaine dans la mesure où un nouveau contrat aura une valeur plus importante que celle rapportée par la firme française.

Pour rappel, l’affaire avait éclaté lorsqu’en 2017, l’Autorité égyptienne de la concurrence (ECA) avait décidé l’annulation de l’accord entre les parties concernées car il enfreignait les règles égyptiennes de la concurrence. L’instance avait alors signifié à la CAF de la nécessité de résilier immédiatement ledit contrat et de suspendre ses effets sur le marché égyptien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here