(Twitter/@wrc)

Le règne de Sébastien Ogier en WRC est en grand danger alors que le pilote français connaît des problèmes de direction assistée sur le rallye de Catalogne. Ott Tänak pourrait s’assurer du titre dès ce week-end.

Avec 28 points de retard à deux épreuves de la fin, et plus que 60 points à distribuer, Sébastien Ogier était déjà condamné l’exploit. Conserver son titre et décrocher une septième couronne consécutive, cela paraît maintenant mission impossible pour le pilote français qui a perdu gros, vendredi matin, dès la 2e spéciale du Rallye de Catalogne.

Après avoir signé le meilleur temps de l’ES1, Ogier a perdu 40 secondes dans la spéciale suivante à cause d’un problème de direction assistée, dont la cause est sans doute hydraulique. Aidé par son co-pilote Julien Ingrassia, il a tenté de bricoler sa Citroën, en vain, avant l’ES3, la plus longue de l’épreuve (38,85 kilomètres), où l’addition s’est révélée encore plus lourde: trois minutes. Et même si les mécaniciens de l’écurie française vont à leur tour tenter de trouver une solution pour rendre à la C3 sa compétitivité, le mal est déjà fait.

Vainqueur de cinq des sept dernières manches du championnat du monde, Ott Tänak (Toyota) est maintenant en excellente position pour s’assurer dès ce week-end du titre mondial. L’Estonien était troisième après l’ES3, et s’il était devancé par Thierry Neuville, il possède sur le Belge une marge de 41 points qui lui permet de voir venir. Tänak n’a pas plus vraiment de raison de prendre des risques, et il n’y a qu’un ennui mécanique qui peut désormais l’inquiéter. Avec Ogier, c’est le règne des pilotes français sur le WRC, entamé en 2004 par le premier des neuf sacres de Sébastien Loeb, qui est sur le point de s’achever.

Source : Sports.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here