Le président de la FIFA Gianni Infantino n’en démord pas : la femme est l’avenir du football.

Infantino  l’a encore répété à Milan, à l’occasion de la Conférence mondiale du football.

Selon lui, le développement de la pratique féminine passera par un calendrier international plus riche et plus musclé.

Le président de la FIFA évoque deux pistes : une Ligue mondiale et une Coupe du Monde des clubs.

 La seconde des deux compétitions s’annonce la plus immédiate. Le président de la FIFA croit possible de la mettre en place dès l’an prochain, ou au plus tard en 2021.

Elle pourrait se dérouler tous les ans et réunir 16 à 24 équipes de clubs. Le tournoi durerait 3 à 4 semaines, avec une rotation du pays-hôte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here