(Reuters)

Encore parti en pole position, Fabio Quartararo a pris la 3e place du Grand Prix des Pays-Bas dimanche, à Assen, après avoir retardé autant que possible, malgré un bras douloureux, la prise de pouvoir de Maverick Vinales, vainqueur dvant Marc Marquez.

Fabio Quartararo espérait remporter dimanche en tant que rookie le premier Grand Prix de sa carrière en Moto GP. Du jamais vu pour un pilote français dans la catégorie reine. Un jour de gloire pour lequel il faudra encore patienter. Troisième aux Pays-Bas, à Assen, après être parti en pole position pour la deuxième fois consécutive, le pilote français s’est défendu avec panache face au tandem Maverick Vinales-Marc Marquez. Si les Espagnols ont pris le large lors des sept derniers tours, avec une première victoire cette saison pour « Top Gun » Vinales, Quartararo a encore boxé dans la même catégorie et a passé notamment près de dix tours en tête.

Not even the battering wind could stop @FabioQ20
A 2nd consecutive podium in just his rookie #MotoGP season! #DutchGP pic.twitter.com/csNOPIpdTD

— MotoGP™ (@MotoGP) 30 juin 2019

Ce deuxième podium consécutif est une nouvelle preuve que le Niçois a un avenir en or au sein de l’élite. Petit bémol, sa faiblesse à l’avant-bras. Opéré d’un syndrome des loges avant le Grand Prix de Catalogne, qu’il avait bouclé en deuxième position, le pilote de 20 ans souffre toujours et reste handicapé en fin de course

« Il lutte face aux meilleurs, mais pas sur la meilleure moto »

« On est très fiers de Fabio. Son bras n’allait pas vraiment bien. Il avait le rythme pour gagner, mais on a vu qu’il ne pouvait plus lutter en fin de course. Il a été impressionnant et a beaucoup appris. L’objectif c’était le podium et c’est fait », a assuré le chef-mécanicien du team Petronas Yamaha SRT, corroboré par son patron Johan Stigefelt au micro de Canal Plus. « Fabio a été incroyable. Il ne faut pas oublier qu’il lutte face aux meilleurs pilotes du monde, mais qu’il ne court pas sur la meilleure moto ».

J’ai mal au bras et j’espère que cela va s’arranger mais je ne peux qu’être heureux du bon travail de mon équipe

Fabio Quartararo (3e du GP des Pays-Bas)

Quartararo, lui, a été séduit par l’ivresse que procurent ces tours passés en première position. « C’était la première fois que j’arrivais à vraiment mener une course et c’était vraiment bien. J’ai mal au bras et j’espère que cela va s’arranger mais je ne peux qu’être heureux du bon travail de mon équipe ».

Grâce à cette bonne performance, le Français prend la 5e place du classement général, doublant Jack Miller dans l’opération. Marc Marquez, solide deuxième à Assen, compte lui désormais 44 points d’avance au classement général sur Andrea Dovizioso, au pied du podium dimanche (4e).

Source : Sports.fr