Un protocole d’accord pour l’organisation des 1er Jeux paralympiques africains (JPA), prévus en janvier 2020 au Maroc, a été signé mardi à Rabat entre le ministère de la Jeunesse et des Sport, le Comité international paralympique (IPC), le Comité paralympique africain (APC) et la Fédération royale marocaine des sports pour personnes handicapées (FRMSPH). 

Paraphé par le ministre de la jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, le président de l’IPS Andrew Parsons, le président de l’APC Leonel Da Rocha Pinto et le président de la FRMSPH Hamid El Aouni, cet accord vise à donner un nouvel élan au sport paralympique en Afrique, à travers l’organisation des JPA, les tout premiers dans le Continent. 

Dans ce sens, M. Talbi Alami a fait savoir que  sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI et à la demande de l’Union africaine, le Maroc abritera la première édition des JPA, synonyme de billets qualificatifs aux prochains Jeux paralympiques d’été Tokyo-2020.

« Les JPA s’inscrivent dans le prolongement des Jeux africains, qui auront également lieu au Maroc au mois d’Août » , a souligné M. Talbi Alami, notant que le Royaume est prêt à relever le défi d’investir dans deux événements d’envergure.

« Une commission paralympique, comprenant tous les intervenants, sera mise en place pour accompagner ces JPA », a-t-il précisé.

De son côté, M. Da Rocha Pinto a exprimé sa fierté « en tant qu’Africain » d’être reçu au Maroc afin de célébrer ce « moment historique » pour le sport paralympique africain.

Il a ajouté que les JPA sont devenus aujourd’hui une réalité, d’autant plus qu’ils constituent une occasion propice pour les champions afin de valider leur billet pour Tokyo-2020.

« Peu valorisés auparavant, les sports pour personnes à besoins spécifiques nous permettront d’être témoins et de vivre de près ces moments importants dans l’histoire du sport africain », s’est-il félicité.

Même son de cloche chez M. Parsons qui s’est montré confiant quant aux capacités du gouvernement marocain pour faire de ce rêve continental une réalité en force.

« Le continent africain regorge de beaucoup de talents », a-t-il rappelé, ajoutant que ces JPA leur donneront l’opportunité de montrer leurs talents et potentialités.

Il a ajouté que l’IPC se retrouve au Maroc non seulement pour signer cet accord, mais également pour proposer son aide s’il le faut.

Pour sa part, M. El Aouni a indiqué que ces JPA donneront un nouveau souffle au sport paralympique africain et marocain, ajoutant que les champions s’affronteront dans 7 disciplines différentes.