(Reuters)

Malgré la nouvelle défaite des Lakers face aux Nuggets (115-99), LeBron James est un peu plus entré dans l’histoire en devenant le quatrième meilleur marqueur de l’histoire après avoir surpassé Michael Jordan.

LeBron James n’a pas tout perdu malgré le fiasco qui se dessine pour sa première saison chez les Lakers. Si la franchise de L.A. ne devrait pas disputer les playoffs, ce qui constituera une première depuis 14 ans pour le quadruple MVP, au moins a-t-il soigné ses statistiques personnelles.

Après être devenu le premier joueur de l’histoire à apparaître dans le Top 10 des meilleurs marqueurs et des meilleurs passeurs de l’histoire de la Ligue, ce dont il n’avait pas manqué de se féliciter malgré le revers concédé face aux Pelicans, LeBron James est en effet devenu le quatrième meilleur scoreur de la NBA, ses 31 points inscrits face aux Nuggets lui permettant de dépasser Michael Jordan et ses 32 292 points en carrière.

Avec désormais 32 310 points, King James n’est plus devancé que par Kareem Abdul-Jabbar (38 387), Karl Malone (36 928) et Kobe Bryant (33 643) et peut donc viser plus haut. Ce nouvel exploit de LeBron James éclipse quelque peu la nouvelle défaite concédée par les Lakers, battus 115-99 et dominés de bout en bout malgré un beau rapproché à l’entame de la dernière ligne droite (89-87) après avoir accusé jusqu’à 23 points de débours dans le troisième quart.

Auteur au final d’un solide 13 sur 22 aux tirs, LeBron James a dépassé son idole, en l’honneur duquel il avait d’ailleurs chaussé des Air Jordan 3, au cours du deuxième quart grâce à un lancer-franc enquillé suite à un panier inscrit près du cercle malgré une faute. De quoi oublier un début de match compliqué, avec notamment quatre lancers manqués et quelques gestes d’agacement contre ses coéquipiers, et bien mériter l’ovation du Staples Center malgré les 15 points de débours alors affichés par les Lakers (55-40).

« Etre cité avec les légendes de ce jeu, encore plus celui que j’ai admiré toute ma vie, ça va être cool », avait-il confié avant la rencontre. Cool et émouvant comme en atteste sa réaction, seul sur le banc, lors de la diffusion d’une vidéo d’hommage sur les écrans du Staples Center.

Source : Sports.fr